Pamir highway

Pamir, ces cinq lettres nous ont fait rêver -et pédaler – quasiment depuis notre départ. Sous la pluie dans les Balkans, ou dans la touffeur de la côte Caspienne, il suffisait de penser au Pamir pour retrouver du cœur au ventre. Nous n’y connaissions rien , ne savions pas du tout à quoi nous attendre, mais il nous envahissait déjà de son étrangeté…Le Pamir est un plateau de (très) haute altitude, plus grand que le Portugal, perché entre les pays d’Asie Centrale, l’Afghanistan et la Chine. Nous sommes partis de Khorog, bourgade tadjike à 2100 m d’altitude, après trois jours de repos, le temps de soigner quelques petits problèmes de dos et d’intestins… 30 km le premier jour, on attaque tranquillou, et on croise un couple de cyclistes suisses italiens qui descendent du plateau. Leurs nombreuses mises en garde -il fait très froid, on a mal à la tête, l’eau des rivières est salée, etc- ne font qu’attiser notre curiosité, et il nous faudra encore deux jours d’ascension pour passer l’Aghabaha Koy Tezek, premier col pamiri à 4270m d’altitude. Les 600 derniers mètres sont assez douloureux, on manque d’air, chaque coup de pédale est plus dur que le précédent, froid aux mains et aux pieds, piste pourrie. Au sommet, point de buvette mais un vent glacial, les bâtisseurs soviétiques n’ont même pas eu le bon goût de planter un panneau indiquant l’altitude, pour la photo souvenir. Mais surtout, après le col, nous sommes payés d’une ridicule descente de 200m, c’est le plateau !

Première escale sur la route de Bulunkul, un bled paumé qui nous a été recommandé par les italiens, petit détour de deux jours par des pistes bien rocailleuses pour voir ce village du bout du monde, entouré d’un joli cirque enneigé. L’aller est sympa, on pêche une pauvre truite affamée qui s’est laissée leurrer par un bout d’abricot sec (délicieux court-bouillon), on se réveille dans la neige, le site est splendide dans son ciel nuageux. Mais le village un peu flippant, quelques taudis, des gamins de deux ans nous provoquent et détalent, quelques provisions de biscuits secs et on s’en va. Pause dej, il fait beau, on se prend un orage de grêle pour le dessert, trois heures de vent glacé, avant de finir la journée dans un « homestay » chez l’habitant. Quatre murs chauffés à la bouse de vache séchée, des chaussons aux légumes fumant couverts de beurre de Yak, du thé brûlant, le mal de crâne qui s’apaise, on se sent comme en lévitation, notre première journée dans le Pamir …

 

Le jours suivants sur le plateau de déroulent dans de paysage à la beauté désolée, qui nous impressionnent (et nous intimident) par leurs dimensions. Nous rencontrons Maxime et Sabrina à Murghab, et roulons 6 jours avec eux jusqu’au Kirghiztan, dans une atmosphère bon-enfant. Nous quittons le plateau à la frontière, en passant un quatrième et dernier col à 4300 m, agrémenté d’une tramontane bien glacée, une dernière nuit en compagnie de Maxime et Sabrina, et faisons, depuis le Kirghiztan, route vers la Chine. Le Pamir nous regarde d’en haut cette fois, une sorte de gigantesque chaîne des Pyrénéees, sur notre droite, accompagne les 100 derniers km vers la frontière chinoise, et nous salue en dévoilant ses plus hauts sommets (pic Lénine, 7134m…) et ses glaciers.

 

 

 

 

En route vers le Pamir …

Après une visite des plus beaux monuments de Samarcande, un bon repos, et l’astiquage de nos vélos, nous prenons la route en direction de Dushanbe, capitale du Tadjikistan, en compagnie de Janne, notre acolyte Finlandais fort sympathique que nous avions rencontré à Mashhad en Iran.
Samarcande

Samarcande

Samarcande

Samarcande

Samarcande

Samarcande

Bazar de Samarcande

Bazar de Samarcande

Samarcande

Samarcande

Samarcande

Samarcande

Mosaiques de Samarcande

Mosaiques de Samarcande

Samarcande

Samarcande

Samarcande

Samarcande

Mosaiques de Samarcande

Mosaiques de Samarcande

Mosaiques de Samarcande

Mosaiques de Samarcande

Mosaiques de Samarcande

Mosaiques de Samarcande

Dôme de Samarcande

Dôme de Samarcande

Mosaiques de Samarcande

Mosaiques de Samarcande

Le registan Samarcande

Le registan Samarcande

On astique, on astique ...

On astique, on astique …

Top départ Virginie, Camille, Janne

Top départ
Virginie, Camille, Janne

Premiere pause mécanique ... creuvaison

Premiere pause mécanique … creuvaison

Paysages dans la région de Baysun

Paysages dans la région de Baysun

Ville de Sharlishabz complètement rasée pour en faire une belle ville vitrine à la Boukhara ...

Ville de Sharlishabz complètement rasée pour en faire une belle ville vitrine à la Boukhara …

Notre hôtel de la vielle ville entouré de maisons délabrées ...

Notre hôtel de la vielle ville entouré de maisons délabrées …

pause eau sous la chaleur ...

pause eau sous la chaleur …

Nous traversons de magnifiques paysages sur des routes toujours un peu déglinquées, ce qui coûte à Camille une roue voilée et une creuvaison, sous une température qui dépasse souvent les 40 degrés.
A la recherche d un spot camping ...

A la recherche d un spot camping …

Trouvé !

Trouvé !

Camille, on the road

Camille, on the road

Janne et Camille

Janne et Camille

Sur les routes vers Baysun

Sur les routes vers Baysun

Pause à la station service

Pause à la station service

Pause à la station service

Pause à la station service

Camille on the road

Camille on the road

Virginie on the road

Virginie on the road

Deuxieme pause technique ... Camille parviendra t il a redresser sa roue et changer son rayon ?

Deuxieme pause technique … Camille parviendra t il a redresser sa roue et changer son rayon ?

Opération réussie ! En récompense, super dej chez les flics !

Opération réussie ! En récompense, super dej chez les flics !

Virginie et Camille

Virginie et Camille

Camille on the road

Camille on the road

sur la route de Baysun

sur la route de Baysun

Sur la route vers le Tadjikistan

Sur la route vers le Tadjikistan

Les vaches attendent le bus ... arrivera t il un jour ?

Les vaches attendent le bus … arrivera t il un jour ?

Virginie prête pour le sprint jusqu'à Denov !

Virginie prête pour le sprint jusqu’à Denov !

Go Janne go !!!

Go Janne go !!!

Pause rafraîchissante

Pause rafraîchissante

Dej en compagnie des moutons

Dej en compagnie des moutons

Nous sommes bien chargés, les camions encore plus !

Nous sommes bien chargés, les camions encore plus !

Changement de décor ...

Changement de décor …

Derniers kilomètres avant Dushanbe

Derniers kilomètres avant Dushanbe

Vue sur les montagnes Tian Shan

Vue sur les montagnes Tian Shan

Après 5 jours bien chargés en kilomètres, nous arrivons à Dushanbe, cette ville peu attirante aux allures soviétiques.
Nous nous reposons deux jours dans un hôtel lui aussi bien soviétique, occupé par des militaires Russes bourrés à la vodka bon marché à 15h de l après-midi. On en profite pour manger du plov, le plat national de l Ouzbékistan, sorte de paella Ouzbek !
Nous obtenons notre permis pour le Pamir et reprenons la route en laissant notre Finlandais sur place.
Gros gueuleton à Dushanbe

Gros gueuleton à Dushanbe

Le fameux plov que nous avons mangé en abondance !

Le fameux plov que nous avons mangé en abondance !

Nous commençons à ressentir une fraîcheur à laquelle nous n’avions pas goûté depuis l Europe ! Que c’est agréable ! Nous ressortons nos doudounes en plumes, nos grosses chaussettes et nos jolis collants sexy!
Notre alimentation depuis quelques semaines devient de plus en plus simple … riz et carottes, pâtes chinoises et gâteaux secs …
Heureusement que de temps en temps, les villageois prennent pitié de nous et nous offrent un grand bol de yaourt maison, du pain et des fruits secs !
Camping dans les vergers, on nous offre des pommes, des concombres et un sympathique accueil.

Camping dans les vergers, on nous offre des pommes, des concombres et un sympathique accueil.

L'heure de la vaisselle

L’heure de la vaisselle

Bienvenu au tadjikistan

Bienvenu au Tadjikistan

La route que nous empruntons, l ancienne route, est la plus déglinguée de toutes les routes que nous avons expérimentées jusqu à présent. Elle nous demande une concentration extrême mais heureusement, l immensité des montagnes compense largement les efforts fournis.
Nous débutons les routes caillouteuses

Nous débutons les routes caillouteuses

début de l ascension

début de l ascension

début de l ascension

début de l ascension

début de l ascension

début de l ascension

Les paysages grandioses

Les paysages grandioses

Les paysages grandioses

Les paysages grandioses

Les paysages grandioses

Les paysages grandioses

Les paysages grandioses

Les paysages grandioses

Les paysages grandioses

Les paysages grandioses

Nous grimpons sur cette piste caillouteuse jusqu à 3200 m où nous décidons de camper.
En route vers Khorog par la route du nord...

En route vers Khorog par la route du nord…

En route vers Khorog par la route du nord...

En route vers Khorog par la route du nord…

En route vers Khorog par la route du nord...

En route vers Khorog par la route du nord…

En route vers Khorog par la route du nord...

En route vers Khorog par la route du nord…

En route vers Khorog par la route du nord...

En route vers Khorog par la route du nord…

Les ruches

Les ruches

En route vers Khorog par la route du nord...

En route vers Khorog par la route du nord…

En route vers Khorog par la route du nord...

En route vers Khorog par la route du nord…

Pause dej ... nos pique-niques sont de plus en plus simples ...

Pause dej … nos pique-niques sont de plus en plus simples …

rencontre avec Guant Yang, un Tawainais

rencontre avec Guant Yang, un Tawainais

En route vers Khorog par la route du nord...

En route vers Khorog par la route du nord…

En route vers Khorog par la route du nord...

En route vers Khorog par la route du nord…

En route vers Khorog par la route du nord...

En route vers Khorog par la route du nord…

En route vers Khorog par la route du nord...

En route vers Khorog par la route du nord…

En route vers Khorog par la route du nord...

En route vers Khorog par la route du nord…

En route vers Khorog par la route du nord...

En route vers Khorog par la route du nord…

En route vers Khorog par la route du nord...

En route vers Khorog par la route du nord…

Quasi arrivés au col de 3200 m

Quasi arrivés au col de 3200 m

Vue du haut de la montagne

Vue du haut de la montagne

Vue du haut de la montagne

Vue du haut de la montagne

Vue des rûches du haut de la montagne

Vue des rûches du haut de la montagne

Vue du haut de la montagne

Vue du haut de la montagne

Vue du haut de la montagne

Vue du haut de la montagne

Vue du haut de la montagne

Vue du haut de la montagne

Vue du haut de la montagne

Vue du haut de la montagne

Ce col offre une vue imprenable sur les montagnes Himalayennes, les troupeaux de moutons que nous aurions bien engloutis en méchoui !

En l espace d une journée, nous redescendons les 1700 m de dénivelés et rattrapons un couple de japonais que nous avions rencontré à Samarcande.

Enfin le col ; 3200 m !!!

Enfin le col ; 3200 m !!!

Enfin le col ; 3200 m !!!

Enfin le col ; 3200 m !!!

Enfin le col ; 3200 m !!!

Enfin le col ; 3200 m !!!

Spot camping idéal !

Spot camping idéal !

Camping

Camping

Camping

Camping

Camping

Camping

Camping

Camping

Préparation du dîner

Préparation du dîner

petit dej

petit dej

Descente du col

Descente du col

Descente du col

Descente du col

Descente du col

Descente du col

Avec les Japonais

Avec les Japonais

Descente du col

Descente du col

Descente du col

Descente du col

Descente du col

Descente du col

Descente du col

Descente du col

Descente du col

Descente du col

Descente du col

Descente du col

Nous pédalons des kilomètres en longeant la frontière Afghane au milieu d une gorge, entourés de gigantesques montagnes, un vrai bonheur.
Les spot camping sont difficiles à trouver mais nous trouvons le spot parfait, vue sur un village Afghan !

Les spot camping sont difficiles à trouver mais nous trouvons le spot parfait, vue sur un village Afghan !

Mais !! que font-ils ?? une route voyons !!! rien de plus simple dans cette falaise bordant la rivière Pyanj !

Mais !! que font-ils ?? une route voyons !!! rien de plus simple dans cette falaise bordant la rivière Pyanj !

Elégant pas de bourrée de Camille

Elégant pas de bourrée de Camille

Paysages époustouflants !

Paysages époustouflants !

Après une pause ravitaillement au "magasin" du village, ce charmant jeune homme nous invite à déjeuner pour un excellent plov en compagnie de soldats Tadjik qui patrouillent à frontière Afghane.

Après une pause ravitaillement au « magasin » du village, ce charmant jeune homme nous invite à déjeuner pour un excellent plov en compagnie de soldats Tadjik qui patrouillent à frontière Afghane.

quelle belle route !

quelle belle route !

Le spot brossage de dents idéal !

Le spot brossage de dents idéal !

DANGER DANGER, camion chinois !

DANGER DANGER, camion chinois !

Derniers kilomètres avant Khorog

Derniers kilomètres avant Khorog

Un peu de mountain bike 66

Un peu de mountain bike ?

Derniers kilomètres avant Khorog

Derniers kilomètres avant Khorog

les montagnes

les montagnes

Le Pyanj

Le Pyanj

Tadj (133)

Tadj (134)

Tadj (135)

Tadj (137)

Tadj (136)

Après 7 jours intenses d efforts, nous arrivons au Pamir Lodge, lieu de rencontre de randonneurs, cyclistes, motards et 4 X 4.

Nous y resterons 3 jours avant de reprendre la route pour Mourgab en passant la la M41 (Pamir Highway).

 

A bientôt pour la suite des aventures !

Nous partons aujourd’ hui de Mourgab vers le lac Karakol en compagnie de Sabrina et Maxime que nous avons rencontrés dans notre homestay.

 

Bises